Restez informés

La moitié des grandes entreprises européennes sont engagée dans des conflits socio-environnementaux hors de l’UE

Mercredi22 mai 2019

socios-aps

Alliance pour la solidarité réclame une Europe avec plus de contrôle des sociétés européennes lorsqu’elles opèrent dans les pays en développement

Alliance pour la solidarité, à l’occasion des prochaines élections européennes, qui ont lieu le 26 mai, lance plusieurs propositions en face aux partis politiques qui se posent et convoqué les citoyens votent en ce qui concerne les impacts qui génèrent des affaires Européenne, quand ils font leurs affaires à l’étranger, en particulier dans les pays en développement. Il s’agit d’une question directement liée à la nécessité que les pays de l’Union européenne de solidarité et de la défense des droits de l’homme, qui sont des engagements fondamentaux remplies de façon efficace et efficiente. Pour Alliance, mieux lutter contre les inégalités et garantir ces droits pour tous les peuples, où qu’ils vivent, grâce à un réel développement durable, dans la foulée par l’objectifs du millénaire pour le développement et l’ordre du jour de 2030.

Les données de l’International Peace Information Service indiquent qu’actuellement près de la moitié des principales sociétés dans l’Union européenne sont soumis à documentées accusations de graves violations des droits de l’homme, une situation qui est toléré des institutions européennes et qui doit se terminer.

C’est pourquoi solidarité Alliance invite politique parties qui se posent à ce jour d’élection qui assument leur responsabilité et met l’accent sur deux instruments qui doivent être pris en charge et redémarre pour mettre les freins sur ces violations de la Institutions européennes.

Tout d’abord, dans les négociations en cours pour un traité international contraignant dans le cadre de l’ONU, comme un instrument pour forcer les multinationales à respecter les droits de l’homme dans le monde, la solidarité de l’Alliance considère que la position le futur Parlement et la future Commission doivent être clair et convaincant pour défendre ce traité, plutôt que de gêner, comme il est arrivé jusqu’ici, qui ont marqué les limites de l’action directe des grandes entreprises européennes, en partie détenue par capital Européenne, embauché des sous-traitants et de limiter ces violations, comme la documentée par l’Alliance pour la solidarité avec son terrain de campagne : le cas de l’hydroélectricité renaître construit par ACS (Guatemala), la compagnie du riz Agrogeba (Guinée Bissau) ou la ligne de chemin de fer par Sacyr (Mozambique).

L'organisation rappelle qu'il est urgent d'approuver ce traité contraignant et qu'il est essentiel d'examiner les impacts différenciés des opérations commerciales sur les femmes et les hommes, de clarifier la responsabilité des sociétés mères tout au long de leur chaîne afin que les groupes et les particuliers puissent poursuivre les entreprises européennes dans les pays d'origine de ces entreprises lorsqu'elles violent les droits de l'homme ou lorsqu'elles le font par l'une ou l'autre des sociétés sous-traitées ou avec lesquelles elles concluent des accords. À cet égard, il souligne l'importance du droit à une consultation préalable, libre et éclairée dans les communautés touchées par le projet, comme le prévoit la Convention 169 de l'Organisation internationale du Travail, une question qui est systématiquement violée et qui est la persécution, la criminalisation, le harcèlement et la mort de centaines de dirigeants et de dirigeants autochtones et communautaires dans de nombreux pays.

D'autre part, il est essentiel de respecter l'engagement pris en 2011 par la Commission européenne d'élaborer un plan d'action sur la conduite responsable des entreprises, un engagement qui a été rompu pendant près d'une décennie.

Récemment, un groupe de travail du Parlement européen a annoncé un plan d'action audacieux de l'UE sur cette question décrivant les mesures nécessaires pour assurer un secteur d'activité européen responsable. La coalition d'organisations formée par ActionAid (dont la fédération est une Alliance pour la solidarité), Amnesty International, Anti-Slavery International, Clean Clothes Campaign, la Coalition européenne pour la justice des entreprises et la FIDH Organisation internationale des droits de l'homme) a invité les candidats aux élections européennes à soutenir publiquement ce plan et à s'engager à prendre l'initiative de mettre en œuvre des mesures visant à assurer une conduite responsable des affaires s'ils sont élu.

Une autre proposition de l'Alliance est l'adoption d'une directive sur la « diligence raisonnable » des entreprises de l'UE, les obligeant à élaborer, publier et mettre en œuvre un plan de suivi basé sur un inventaire des risques de leurs projets pour les libertés santé, droits de l'homme, environnement ou travail des enfants, à l'insee de la loi de "due diligence" adoptée en France en 2017 ou aux Pays-Bas.

Pour alliance pour la solidarité, il est important que, le 26 mai, la voix des défenseurs des droits soit entendue, qu'elle promeut la solidarité internationale et le développement durable au niveau mondial, sans oublier dans tout cela l'importance de reconnaître spécifiquement, le les défenseurs des droits des femmes, qui sont souvent invisiblement invaincus.


Laisser un commentaire

Les plus vues de la semaine

En faveur de la dépénalisation de l’avortement

Alliance pour la solidarité travaille en faveur des droits et de droits sexuels r...

Action humanitaire

Nuestras líneas de trabajo Asistencia a refugiadas sirias en Jordania El 86% d...

Pérou discussion la dépénalisation de l'avortement en cas de viol

Actualmente, en el país, el aborto es legal solo en los casos en los que la vida...

Últimas noticias

La situation dans le nord du Mozambique se détériore...

Maricel Sandoval Solarte a 29 ans et a 15 lutte pour les droits de son peuple sur la Colombie Cauca. Depuis, il conçu...

 Más noticias
L’Alliance de solidarité utilise des cookies tierces afin de personnaliser le contenu, améliorer l’expérience utilisateur, offrent des fonctions de médias sociaux et analyser le trafic et propres. En outre, nous partageons des informations sur l’utilisation de ce site Web avec les partenaires d’analytique web, publicité et médias sociaux. De poursuivre votre recherche vous devez accepter notre Politique de cookies
Je n’accepte pas    J’accepte
Empresas rentables pero responsables con los recursos
Aliadas
Únete, haz voluntariado
Visita nuestra Tienda Solidaria