Restez informés

Sommet de l’immigration en Autriche

Vendredi21 septembre 2018

CreativeCommons Enes Reyhan

Alliance pour la solidarité : les dirigeants de l’UE ne peuvent manquer de populisme pour gérer la politique d’immigration

Les dirigeants de l’UE sont sont réunis ces jours-ci à Salzbourg (Autriche) à un sommet sur la migration devrait se concentrer sur un consensus pour créer une approche juste, humain et long terme à des gens qui sont obligés de fuir les conflits persécution et catastrophes climatiques, par opposition à renforcer les frontières et de chercher des alliés à l’aide de « musclée » avec les migrants, met en garde la solidarité de l’Alliance.

Alliance pour la solidarité, membre d’Action Aid International, politiciens utilisent la pire crise de réfugiés enregistrés au XXIe siècle pour approfondir les divisions au sein de communautés d’accueil et de créer une Europe isolée à redonner aux les plus vulnérables dans le monde.

Les propositions actuelles de l’UE pour lutter contre la migration incluent la création de « des centres » de détenir des personnes, dont des enfants et des jeunes filles, demandeurs d’asile ; un nouveau système pour les personnes secourues sont retournés dans les pays chauds à un tiers d’Afrique du Nord, comme la Libye, ce qui est illégal et qui engendre ces migrants affrontera les terribles violations des droits de l’homme ; et renforcer la force de la frontière de l’UE, l’agence Frontex, avec 10 000 nouveaux gardiens pour « attaque « immigrants en Méditerranée, une des mesures dont a été parlée plus au sommet de Salzbourg, réunie à quels chefs d’Etat européens ont montré qu’ils ne sont pas en mesure de parvenir à des accords.

ActionAid dans son ensemble s’inquiète que les propositions de l’UE actuelles visant la migration forcée déposséder ces États à des personnes de leurs droits et ne fournissent pas de manière équitable et efficace pour traiter les demandes d’asile. Alliance pour la solidarité, pour sa part, souvient 116 expulsions d’immigrants qui ont eu lieu en juillet à Ceuta, seulement 24 heures après avoir pénétré en territoire national. Ces décisions politiques créé un dangereux précédent qui ne tient pas compte de ceux qui sont les véritables moteurs du déplacement.

Dans les autres pays européens comme la Grèce et l’Italie, la création de camps de Point d’accès surpeuplées, où les femmes et les enfants sont arrêté et gauche au risque d’abus, il n’est pas une solution durable ou humaine, mais a aussi parlé des points de vente possibles pour eux. Plus de 20.000 personnes continuent à attendre de se prononcer sur leur sort dans les îles grecques, avec 10.000 pris au piège dans le camp de Lesbos, qui a une capacité officielle de 3 500. Alliance pour la solidarité, Action Aid et d’autres ONG ont été longtemps demandant qu’accélèrent le processus pour mettre un terme à la situation dans laquelle ces personnes sont et dénoncent les conditions inhumaines dans lesquelles ils vivent.

Gerasimos Kouvaras, directeur d’ActionAid en Grèce a écrit : « Nous sommes consternés parce que certains dirigeants de l’UE utilisent la plus grave crise de réfugiés inscrite pour vendre une vision partagée de l’Europe, qui ferme le pont-levis et ne parvient pas à protéger les familles contraints de fuir la violence, la persécution et la catastrophes climatiques. Plutôt que de les accueillant, réfugiés sont enfermés dans des camps de fortune, vivant dans des conditions infrahumaines, tandis que l’extrême droite de l’Union européenne tente d’ajouter plus de misère à leur vie. Ne peut être admis que la marée montante du populisme à gagner lors de l’examen de la réponse de l’Europe à la migration dans le sommet de Salzbourg. Des mesures à long terme légales, équitables et solidaire qui abordent les causes profondes des déplacements, n’est plus proposé inhumain, injuste et insoutenable sont nécessaires, ».

Alianza por la Solidaridad, después de que el presidente del Gobierno, Pedro Sánchez, reconociera su apoyo al aumento de efectivos de Frontex, considera que no es una solución al reto de la gestión de flujos migratorios sino una medida para reforzar la “Europa fortaleza” y pide al Gobierno español que trabaje de manera más efectiva para construir alianzas con otros países miembros y del sur de Europa y defender otro modelo de gestión de los flujos migratorios que se centre en atender las causas profundas de los desplazamientos, que respete el derecho internacional y que ponga en el centro los derechos humanos y la solidaridad con las personas desplazadas, migrantes y refugiadas de cara a las próximas citas.

ROSA M. TRISTÁN


Laisser un commentaire

Les plus vues de la semaine

Action humanitaire

Nuestras líneas de trabajo Asistencia a refugiadas sirias en Jordania El 86% d...

Pérou discussion la dépénalisation de l'avortement en cas de viol

Actualmente, en el país, el aborto es legal solo en los casos en los que la vida...

Droits de femmes

Nuestras líneas de trabajo Los derechos humanos empiezan desde nuestros cuerpos...

Ciudadanía global y movilidad

Nuestras líneas de trabajo La reivindicación de los derechos humanos para todas...

Últimas noticias

La situation dans le nord du Mozambique se détériore...

Maricel Sandoval Solarte a 29 ans et a 15 lutte pour les droits de son peuple sur la Colombie Cauca. Depuis, il conçu...

 Más noticias
L’Alliance de solidarité utilise des cookies tierces afin de personnaliser le contenu, améliorer l’expérience utilisateur, offrent des fonctions de médias sociaux et analyser le trafic et propres. En outre, nous partageons des informations sur l’utilisation de ce site Web avec les partenaires d’analytique web, publicité et médias sociaux. De poursuivre votre recherche vous devez accepter notre Politique de cookies
Je n’accepte pas    J’accepte
Empresas rentables pero responsables con los recursos
Aliadas
Únete, haz voluntariado
Visita nuestra Tienda Solidaria