Restez informés

La campagne #TieRRRa atterrit à El Salvador en défense de l´aquifère de Nejapa

Vendredi, 3 juillet 2015

Le Forum de l'eau et Alianza por la Solidaridad ont présenté hier, avec beaucoup de succès, le rapport sur la surexploitation de l'eau à Nejapa, trois ans après le début des mobilisations.

presentacion tierrra el salvador

Avec la salle de l´hôtel Intercontinetal de San Salvador pleine de monde, le mercredi 1 se présentait à la société salvadorienne le rapport réalisé par Alianza por la Solidaridad et le Forum de l'eau sur la surexploitation de l'aquifère de Nejapa par l'embouteilleur de Coca-Cola (Industrias La Constancia-Sab Miller) et les conséquences sociales qu'elle a dans la municipalité.

La présentation de TIERRRA à El Salvador, où les organisations de la société civile ont dénoncé depuis trois ans la situation de l'aquifère, a été organisée par le Forum de l'eau, qui voulais de cette façon faire connaître la campagne réalisée à l'échelle internationale et revendiquer que l'agrandissement de l'usine soit rejetée et qu´il soit réduit un 22 % la consommation d'eau, tel que l´engagement international de Coca-Cola le dit.

Dans la matinée, une Conférence de presse convoquée par le Forum a réuni des nombreux médias du pays, un intérêt qui se reflétait après dans la Conférence Paroles de bienvenue, brève présentation de l'objectif du Forum et l'histoire de l'affaire de la lutte pour l'eau en Nejapa à la charge de Karen Ramirez du Forum de l'eau.

Karen Ramírez, de l´organisation Provida, au sein de Forum de l'eau, a été chargé de faire un examen de l'historique de la mobilisation à Nejapa, qui remonte à l'annonce de l´embouteilleur d´agrandir son usine et donc l'exploitation industrielle d'un aquifère dont dépendent 30 000 personnes pour boire. Après elle, par le biais de visioconférence, est intervenue la responsable de la campagne TIERRRA d´Alianza, Almudena Moreno, pour expliquer le développement d'actions au niveau international, y compris la collecte de signatures encore en cours.

presentacion tierrra el salvador 2

Intervention d´Almudena Moreno, dl'Alianza por la Solidaridad, dans la présentation

En outre, l'hydrogéologue salvadorien auteur du rapport technique, Julio Quiñonez, a mis sur la table ses principales conclusions, c'est-à-dire, l'actuel surexploitation de l´aquifère au 200 % de sa recharge annuelle et son possible épuisement en 27 ans.

Remarquable a été l'intervention de la procureure adjointe pour les droits de l'homme, Yanira Cortez, qui a mis sur la table la nécessité de demander une réparation à ILC-SabMiller pour les dommages, question qui pourrait être considérée par le procureur général. Lors de la Conférence de presse, Cortez, ainsi que le Forum de l'eau, avait déjà réitéré sa demande que l'Assemblée législative ratifie l'article 69 de la Constitution de la République, qui garantit le droit à l'accès à l'eau, ainsi que l'adoption d'une Loi Général de l'eau.

Le lancement de TIERRRA et l'intérêt qu'a soulevé le cas de Nejapa a été bien accueilli par les dirigeants et dirigeantes de communauté dans la municipalité, qui se trouvaient également dans la présentation. Maria Milagro Guzmán, de la communauté Tutultepeque, Nejapa, a exprimé sa gratitude à Alianza por la Solidaridad qui est venue travailler avec les communautés: « Nous remercions les organisations sociales qui nous ont soutenus, qui sont venues pour pouvoir connaître ; parce que nous n´avions aucune connaissance de nos droits humains à l'eau. Il y a 12 communautés dans la partie nord de Nejapa et seulement cinq ont un accès régulier à l'eau«, dit Maria Milagro Guzman. »

Sergio Quijada, maire de Nejapa, municipalité qui a refusé l'autorisation pour l'agrandissement de l´embouteilleur Coca-Cola, a également souligné le droit fondamental à l'eau de tous ses voisins.

Alors que la cérémonie a eu lieu, comme il l'a fait depuis son lancement TIERRRA, Industrias La Constancia, a lancé une contre-campagne à travers des réseaux sociaux dans laquelle elle se montre en tant que défenseur de ce droit à l'eau, en faveur de la négociation avec ceux qui y sont touchés et en transferant la responsabilité du gouvernement salvadorien et d'autres compagnies. Tweets comme: « En ILC nous croyons fermement que l'eau est essentielle pour le développement des peuples, génère l'emploi et le bien-être » ou "une solution au sujet de l´eau a besoin du travail et l'engagement de : gouvernement, communauté et d'autres entreprises », qui se contredisent avec leur activité et leur attitude jusqu'ici.


Laisser un commentaire

Les plus vues de la semaine

Action humanitaire

Nuestras líneas de trabajo Asistencia a refugiadas sirias en Jordania El 86% d...

Droits de femmes

Nuestras líneas de trabajo Los derechos humanos empiezan desde nuestros cuerpos...

Ciudadanía global y movilidad

Nuestras líneas de trabajo La reivindicación de los derechos humanos para todas...

Últimas noticias

La situation dans le nord du Mozambique se détériore...

Maricel Sandoval Solarte a 29 ans et a 15 lutte pour les droits de son peuple sur la Colombie Cauca. Depuis, il conçu...

 Más noticias
L’Alliance de solidarité utilise des cookies tierces afin de personnaliser le contenu, améliorer l’expérience utilisateur, offrent des fonctions de médias sociaux et analyser le trafic et propres. En outre, nous partageons des informations sur l’utilisation de ce site Web avec les partenaires d’analytique web, publicité et médias sociaux. De poursuivre votre recherche vous devez accepter notre Politique de cookies
Je n’accepte pas    J’accepte
Empresas rentables pero responsables con los recursos
Aliadas
Únete, haz voluntariado
Visita nuestra Tienda Solidaria