Restez informés

Palestine : changements législatifs essentiels pour faire progresser les droits des femmes

Jeudi, 12 septembre 2019

Foto de la reunión con la Ministra Palestina

Suite aux protestations de la semaine dernière par le mouvement des femmes quand un nouveau cas possible de "crime d'honneur" a été connu à la suite du meurtre de 21 ans Israa Ghareeb, de l'Alliance pour la solidarité et avec notre partenaire Femmes’Le Comité technique des affaires (WATC) a rencontré la ministre palestinienne de la Condition féminine, Mme Amal Hamad, dimanche dernier, afin d'en apprendre davantage sur les priorités et les défis du Ministère dans la promotion des droits des femmes. L'un des points essentiels qui ont été discutés était la l'examen du cadre juridique dans le cadre d'une approche plus sensible au genre.

À cet égard, le Dr Amal Hamad a souligné que les droits des femmes, et en particulier la lutte contre la violence sexiste, sont une priorité pour le gouvernement : « Certains changements sont nécessaires dans le cadre juridique pour protéger les femmes, mais le travail est également nécessaire pour changer l'état d'esprit des gens, en particulier ceux qui travaillent directement avec les femmes dans différents secteurs, comme dans les cliniques de santé ou refuges, mais aussi à l'école ou dans le système judiciaire ».

Pour sa part, Eva Moreno Anadon, chef de mission de l'Alliance pour la solidarité, a changements législatifs sont essentiels pour se conformer aux droits de l'homme et protéger les. Certaines des lois les plus importantes pour faire progresser les droits des femmes, Projet de loi sur la protection de la famille, l'équivalent de la loi sur la violence sexiste en Espagne, ou de la loi sur le statut personnel, qui réglemente des questions telles que l'âge minimum du mariage, la garde en cas de divorce ou la tutelle de la femme par le mari, « sont bloquées depuis des années et « Nous espérons que le gouvernement fera maintenant des progrès dans ces changements législatifs pour lutter contre la violence à l'égard des femmes », a souligné M. Moreno. L'intention est que et c'est ainsi que le ministre nous l'a proposé.

M. Hamad a également expliqué que la surveillance, l'évaluation et la coordination au sein des différents ministères et unités de genre sont essentielles à l'amélioration des mécanismes existants et à la mise en œuvre de politiques plus efficaces.

D'autre part, Eva Moreno Anadon a également souligné l'importance de travailler ensemble avec la société civile et de renforcer le dialogue entre les différents acteurs sociaux afin de faciliter leur participation à ces processus et d'éviter un recul des droits des femmes. Palestinienne.

 


Laisser un commentaire

Les plus vues de la semaine

Action humanitaire

Nuestras líneas de trabajo Asistencia a refugiadas sirias en Jordania El 86% d...

Pérou discussion la dépénalisation de l'avortement en cas de viol

Actualmente, en el país, el aborto es legal solo en los casos en los que la vida...

Droits de femmes

Nuestras líneas de trabajo Los derechos humanos empiezan desde nuestros cuerpos...

Ciudadanía global y movilidad

Nuestras líneas de trabajo La reivindicación de los derechos humanos para todas...

Últimas noticias

La situation dans le nord du Mozambique se détériore...

Maricel Sandoval Solarte a 29 ans et a 15 lutte pour les droits de son peuple sur la Colombie Cauca. Depuis, il conçu...

 Más noticias
L’Alliance de solidarité utilise des cookies tierces afin de personnaliser le contenu, améliorer l’expérience utilisateur, offrent des fonctions de médias sociaux et analyser le trafic et propres. En outre, nous partageons des informations sur l’utilisation de ce site Web avec les partenaires d’analytique web, publicité et médias sociaux. De poursuivre votre recherche vous devez accepter notre Politique de cookies
Je n’accepte pas    J’accepte
Empresas rentables pero responsables con los recursos
Aliadas
Únete, haz voluntariado
Visita nuestra Tienda Solidaria