NOUS SOUTENOS LA GRÈVE FÉMINISTE DU 8 MARS 2018

Miércoles, 7 marzo 2018

ALIANZA POR LA SOLIDARIDAD SOUTIENT LA GRÈVE FÉMINISTE DU 8 MARS 2018

“FEMMES LIBRES DANS DES TERRITOIRES LIBRES”

                Nous nous associons à l’appel mondial pour revendiquer une société libérée de l’oppression, de l’exploitation et de la violence machiste

La grève internationale convoquée l’an dernier à partir du mouvement « Ni une de moins, vivantes nous nous voulons » lancé par les féministes d’Argentine, a permis que des millions de personnes de 70 pays soient sortis dans les rues, pour rendre visibles nos demandes concernant notre travail productif et reproductif ; domaines dans lesquels nous, les femmes, sommes dévalorisées, invisibles et discriminées, situation à laquelle s’ajoutent de multiples situations de violence contre les femmes et la non-reconnaissance de nos droits sexuels et reproductifs, domaines dans lesquels Alianza por la Solidaridad travaille en coordination avec les organisations féministes et les femmes de différents pays.

Cette année 2018, les organisations de femmes et féministes du monde entier appellent à la Grève Féministe Internationale, un espace plus large de réclamation au-delà d’une grève du travail en positionnant la participation des femmes comme une nécessité dans toutes les sphères de la vie, et visibilisant des espaces essentiels comme : l’attention aux personnes, la consommation, la vie étudiante et associative.

En tant qu’Alianza por la Solidaridad nous nous associons à cet appel et élevons notre voix contre la violence sexiste, contre la violation des droits sexuels et reproductifs des femmes dans leur diversité, contre l’inégalité au travail et contre la discrimination dont souffrent les femmes en matière d’accès aux ressources économiques, sociales, politiques et environnementales et à l’invisibilisation des soins que, dans leur majorité, les femmes exercent dans le monde entier. En tant qu’organisation, nous voulons rendre visibles aussi toutes ces femmes qui ne pourront pas s’arrêter aujourd’hui car elles travaillent dans les secteurs les plus précaires, sans garanties et dans des secteurs informels (service domestique, travailleuses agricoles, soins aux personnes âgées, etc…).

En tant qu’organisation de développement qui travaille en partenariat avec des organisations dans plus de 10 pays, nous soutenons cette grève dans le cadre d’un mouvement GLOBAL. Cette grève est celle DE TOUTES LES FEMMES DANS LE MONDE et donc nous allons rejoindre les différents espaces et activités organisées dans les pays où nous sommes présents avec nos partenaires en Amérique latine, en Afrique, au Moyen-Orient et en Espagne.

Nous nous unissons et supportons les revendications des femmes autochtones et afro-descendantes avec qui nous travaillons en Bolivie et en Colombie, à celles des jeunes femmes qui à travers l’art revendique le droit de décider de leur corps et sexualité en Bolivie, à celles des femmes leaders et défenseuses des droits environnementaux et sociaux en Amérique centrale et en Colombie, ainsi que celles des élues et des candidates, des zones rurales et des secteurs vulnérables du Pérou et de la Bolivie qui subissent chaque jour la violence politique pour occuper une position de leader.

De même, au Moyen-Orient, nous nous unissons aux femmes réfugiées syriennes avec lesquelles nous travaillons en Jordanie, pour leurs droits les plus élémentaires : la santé, la prévention de la violence et des moyens de subsistance, ainsi que la prévention des mariages d’enfants et des violences sexuelles ; aux femmes réfugiées palestiniennes dans la bande de Gaza, pour l’accès aux services essentiels tels que la santé, les soins et la prévention de la violence, et leur participation à la prise de décision, la consolidation de la paix et de la résilience à l’occupation.

En Afrique, dans les pays du corridor migratoire en Mauritanie et au Maroc où nous travaillons avec des femmes migrantes et en transit, nous nous unissons à elles pour leur droit d’être protégés par leur pays d’origine en cas de violence et de discrimination et d’avoir un accès garanti aux services et ressources de santé, d’éducation et au travail décent. Au Sénégal, pour leur droit à la propriété des terres et à l’accès et au contrôle des ressources naturelles.

En Espagne, nous nous associons également aux demandes des femmes migrantes, des réfugiées et des personnes en transit dont les droits sont bafoués chaque jour dans une Europe de plus en plus axée sur les politiques de fermeture des frontières au lieu de garantir le bien-être des personnes.

Pour tout cela, Alianza por la Solidaridad soutient la grève et lance un appel à toutes ses alliées et délégations territoriales en Espagne et à l’étranger pour que le 8 mars :

  • Toutes les femmes rejoignent la grève féministe et que les organisations les soutiennent, et les secondent, en facilitant le libre exercice du droit de grève de toutes les travailleuses; formelles et informelles, à l’intérieur et à l’extérieur de la maison, payée ou non.
  • Nous appelons également les hommes à apporter leur soutien, couverture, accompagnement et collaboration pour permettre la participation des femmes, à la fois en réalisant les services minimum dans les espaces de travail et en effectuant le travail de soin qui restera non couvert [1].
  • Nous participions à des manifestations ou des espaces de revendication convoqués par des organisations féministes.
  • Nous établissions des espaces de réflexion avant la grève autour des problèmes que nous positionnons avec les organisations et groupes de notre entourage.
  • Nous visualisions dans nos espaces de travail le soutien à la grève féministe internationale. http://hacialahuelgafeminista.org/espacios/
  • Nous nous manifestions toutes et tous à travers les réseaux sociaux. #HaciaLa HuelgaFeminista, # 8M et à travers notre hashtag #AliadasParamos.

 

Nous sommes nombreuses, mais nous le serons plus encore, parce que: si nous nous arrêtons toutes, nous arrêtons le monde.

 

[1] https://www.elsaltodiario.com/huelga-feminista/que-deben-hacer-los-hombres-papel-huelga-feminista-cuidados-8-marzo-trabajo


Deja un comentario

Lo más visto de la semana

Perú debate la despenalización del aborto en caso de violación

Actualmente, en el país, el aborto es legal solo en los casos en los que la vida...

21 de marzo: Día Internacional contra la discriminación racial

El 21 de marzo la Organización de Naciones Unidas celebra el Día Internacional c...

Existen leyes que protegen los Derechos Humanos: conocerlas ayuda a exigirlos

Argelia ha ratificado pactos internacionales como la Convención para la Eliminac...

47.000 mujeres mueren cada año en el mundo en abortos inseguros

Cada año, 44 millones de mujeres deciden terminar de forma voluntaria su embaraz...

Últimas noticias

En el contexto del 21 de marzo, Día Internacional contra el Racismo, desde Alianza por la Solidaridad organizamos la exposic...

Las organizaciones Alianza por la Solidaridad y Action Aid alertan de la aprobación esta semana, en el Congreso de los Diput...

 Más noticias
Alianza por la Solidaridad usa cookies propias y de terceros con la finalidad de personalizar el contenido, mejorar la experiencia de usuario, ofrecer funciones de medios sociales y analizar el tráfico. Además, compartimos información sobre el uso que haga del sitio web con nuestros partners de medios sociales, de publicidad y de análisis web. Para continuar navegando debes aceptar nuestra Política de cookies
No acepto    Acepto
Empresas rentables pero responsables con los recursos
Aliadas
Únete, haz voluntariado
Visita nuestra Tienda Solidaria